Avoir un oisillon

ALIMENTATION

 

Plusieurs propriétaires d'oiseaux croient à tort qu'un oiseau peut se contenter de graines. Dans la nature, un oiseau mangera bien entendu des grains, mais aussi plusieurs types de fruits et légumes. Si l'oiseau mange que des graines toute sa vie, il risque fort bien d'avoir de sérieuses carences alimentaires.

La moulée

Les moulées pour oiseaux ont été spécialement conçues pour eux. Elles tiennent compte de leurs besoins et de leurs goûts. Un oiseau qui mange de la moulée comme ingrédient principal n'a pas à recevoir de suppléments vitaminiques, car la moulée est bien équilibrée. Par contre, cela n'enlève pas le besoin de donner régulièrement des fruits et légumes à l'oiseau. Bien que la moulée soit un aliment complet, les oiseaux préfèrent généralement les grains, car ils adorent les décortiquer, ce qu'ils ne peuvent pas faire avec la moulée. Il est préférable, lorsqu'on achète un oiseau nourri à la main, de choisir un spécimen qui mange de la moulée plutôt qu'un mélange de grains.

Il existe plusieurs marques de moulées pour perruches et perroquets. La marque la plus connue au Québec est la Tropican de Hagen. Cette moulée a fait ses preuves depuis longtemps. Les oiseaux l'acceptent généralement bien. Elle n'est cependant pas la moulée la plus recommandée. La moulée Lafeber's est très réputée. Elle est vendue par les vétérinaires (et certaines animaleries) et est d'excellente qualité. Le seul problème c'est qu'elle n'est pas très bonne au goût. La majorité des oiseaux ne l'aiment pas. La moulée de marque Zupreem et PrettyBird sont également assez communes. Ces moulées présentent diverses formes de différentes couleurs. Elles ont généralement une bonne réputation, quoiqu'il existe certains perroquets qui sont sensibles aux colorants artificiels. Il existe d'autres moulées telles que la Harrison ou la Roudybush.

Le mieux est encore de varier l'alimentation le plus possible et d'offrir diverses marques de moulées. De cette façon, il est plus certain que l'oiseau ira chercher tout ce dont il a besoin. Si l'oiseau n'est pas trop capricieux et sélectif côté nourriture, il est même possible d'alterner des jours de moulées avec des jours de bons mélanges de grains. Voici un exemple de régime alimentaire sur 7 jours qui pourrait être proposé à un perroquet n'aimant pas la moulée Laferber's:

  • Dimanche: Tropican seulement
  • Lundi: Tropimix
  • Mardi: Zupreem et Nutriberries
  • Mercredi: Tropican seulement
  • Jeudi: Tropimix
  • Vendredi: Zupreem et Nutriberries
  • Samedi: Tropican et on pourrait lui offrir une poignée de graines de type premium ou gourmet.

Bien entendu, il ne s'agit que d'un exemple. Chaque oiseau est différent et il faut s'adapter selon ses goûts. L'important est de lui offrir une alimentation la plus saine possible. Peu importe qu'un oiseau mange majoritairement des grains ou de la moulée, il faut s'assurer de lui offrir de la variété et ne pas négliger les fruits et les légumes.

Les grains

Les grains sont souvent vendus comme régime alimentaire principal, mais sont pauvres en plusieurs éléments et vitamines nécessaires pour la bonne santé de l'oiseau. Les grains, pour être de bonne qualité, doivent contenir au moins 5 sortes de graines et il ne doit y avoir dans ces 5 sortes, ni de graines de tournesol, ni de graines de carthame, car ces graines sont trop riches en gras. Il est conseillé de garder les grains au réfrigérateur pour éviter la prolifération de germes et de moisissures. Les moisissures du genre Aspergillus poussent aisément dans les grains à la température de la pièce et peuvent causer l'aspergillose chez l'oiseau. Pour tous les mélanges de grains, même ceux de bonne qualité, il est essentiel d'ajouter des suppléments pour que l'oiseau ne souffre d'aucune carence.

Pour ce qui est des cockatiels, il est très important de ne pas leur donner les mélanges de grains formulés pour eux. Cela peut paraître bizarre, mais tel est le cas. Pour une raison inconnue, les fabriquants de grains ont décidés que les cockatiels devraient avoir un régime alimentaire plus gras que les autres. Ce qui fait que ces mélanges sont généralement beaucoup trop riches en graines de tournesol. Il est donc conseillé de nourrir les cockatiel avec les mélanges pour perruches. Les graines de tournesol sont trop grasses, elles font donc engraisser les oiseaux. Ces graines devraient être offertes en gâterie seulement.

Il existe plusieurs mélanges de grains sur le marché. Le plus commun est le mélange de grain de base de Hagen. Additionné de suppléments, ce mélange est très bien, car il n'est pas trop gras et comprend généralement une bonne variété de grains. Les mélanges de grains de type Premium et Gourmet sont plus dispendieux, mais ne devraient pas constituer le mélange de base pour les oiseaux. Ces deux mélanges sont pareils, la seule différence est l'emballage. Ces mélanges sont trop gras, ils ont tendance à faire engraisser les perroquets. Ils contiennent de la moulée, mais contiennent également des fruits séchés et des noix grasses comme des arachides, des graines de tournesol, des graines de carthame, etc.

Le Tropimix est un mélange de graine de bonne qualité (bien qu'il reste un mélange de grains). Il contient de la moulée Tropican et une variété de bons grains pour la santé. Il est beaucoup plus dispendieux que les mélanges de bases et les mélanges Gourmet ou Premium, mais lorsqu'on paye pour 1kg, l'oiseau en mange pour 1kg. Les mélanges de grains Premium et Gourmet contiennent beaucoup d'écailles (non comestibles). Le mélange Tropimix n'en contient pas, l'oiseau peut donc manger la totalité du sac.

Le mélange de grains le plus réputé est sans aucun doute les Nutriberries de la compagnie Lafeber's. Il ne s'agit pas d'un mélange conventionnel puisque les grains sont présentés sous forme de boules contenant plusieurs types de grains. L'oiseau ne peut donc pas trier comme dans un mélange de grains standard.

La variété est toujours la clé du succès. L'idéal est d'avoir un oiseau qui accepte de manger de la moulée et de varier son alimentation. Cependant, certains oiseaux n'acceptent vraiment pas la moulée ou leurs propriétaires n'ont pas envie de se donner « le trouble » de passer leur oiseau sur la moulée puisque ceci peut s'avérer long et ardu. Pour ces personnes, il existe tout de même des compromis. Premièrement, il faut fournir à l'oiseau un bon mélange de grains de bases additionnés de suppléments vitaminiques. Il faut ensuite varier l'alimentation le plus possible en offrant d'autres types de mélanges de temps à autres. Les mélanges Tropimix et Nutriberries devraient largement être favorisés. Les mélanges de type Premium et Gourmet ne devraient être donnés qu'à l'occasion.

La transition des graines à la moulée

Le secret est d'y aller progressivement, mais ceci est une tâche ardue, surtout si l'oiseau mange des grains depuis longtemps. Il existe plusieurs trucs pour changer l'alimentation d'un oiseau. Premièrement, on commence par mélanger environ 10 % de moulée avec 90 % de grains. Probablement que l'oiseau ne goûtera pas à la moulée avant longtemps. Cependant, il faut être patients et persévérer. Lorsque l'oiseau commence à accepter la moulée, on donne de plus en plus de moulée en diminuant la quantité de graines. Éventuellement, il ne restera que la moulée. Les graines pourront ensuite être données occasionnellement pour varier l'alimentation.

Si l'oiseau ne touche jamais à sa moulée et se laisse mourir de faim, il faut alors utiliser une autre technique. Une autre technique consiste à écraser la moulée très finement et la saupoudrer sur les grains, ainsi, il n'aura pas le choix d'y goûter.

Une autre alternative consiste à remplir un bol de moulée qu'on laisse toute la journée, et le soir on donne des grains. Ceci force l'oiseau à goûter à sa moulée puisqu'il n'a rien d'autre. Bien entendu, il existe des cas qui refusent toute technique de changement alimentaire.

Il est important d'essayer plusieurs marques de moulées. Certains perroquets n'aiment pas une marque, mais vont en accepter plus facilement une autre.

Il est normal que l'oiseau crie plus qu'à l'habitude pendant la transition alimentaire. L'oiseau est mécontent et demande sa nourriture habituelle. Il ne faut pas céder à la demande, mais bien persister. L'idéal est d'avoir une balance et suivre le poids de l'oiseau pour s'assurer qu'il ne maigrisse pas trop. Un oiseau ne doit pas perdre plus de 10% de son poids lors d'un changement alimentaire. Si tel est le cas, il faut réintroduire un peu les mélanges de grains.

Les suppléments

Les suppléments ne sont nécessaires que si l'oiseau mange des graines comme menu principal. Ces suppléments se vendent en animalerie. Ces poudres contenant vitamines et minéraux doivent être rajoutés dans la nourriture et non pas dans le plat d'eau car l'eau oxyde les vitamines. De plus, certains oiseaux boivent peu et donc, la quantité de vitamines absorbées est trop minime. Le meilleur supplément vendu en animalerie est le « Prime ».

Les fruits et légumes

Ils doivent êtres donnés à l'oiseau tous les jours, que l'oiseau mange des grains ou de la moulée. Il ne faut cependant pas abuser des fruits (sauf pour les espèces frugivores), car ils entraînent la diarrhée. Les légumes foncés sont les meilleurs pour la santé de l'oiseau. Les légumes comme le céleri et la laitue Iceberg ne contiennent que de l'eau ou presque. Il est plutôt conseillé d'opter pour le brocoli, la carotte, la courge, la citrouille cuite, la patate douce cuite, etc. Pour les fruits, donnez de la papaye, des cantaloups et des abricots, ils sont très riches en vitamine A, et de par le fait même, très bons pour la santé. Attention, l'avocat est un légume toxique pour les oiseaux, il ne faut donc jamais en donner. Les noyaux des fruits sont également à proscrire. Certains oiseaux ont peur de la nouveauté et peuvent refuser de toucher aux fruits et légumes. L'astuce consiste à lui en présenter tout le temps, même s'il ne veut pas y goûter. Cela peut prendre des mois avant qu'un oiseau se décide à accepter un nouvel aliment.

Les légumineuses, viandes et autre nourriture de table

Les légumineuses sont une excellente source de protéines, il est bien d'en donner régulièrement aux oiseaux. Il est possible de donner de la viande cuite, du riz brun et d'autres pâtes de blés aux oiseaux. Ils en raffolent généralement.

Les os de seiche

On ne doit pas donner de lait à un oiseau et on doit limiter la consommation de produit laitier, d'où l'importance de lui fournir un bon apport de calcium, grâce à cet os de seiche. Certains propriétaires croient que l'oiseau aiguise son bec et sont très surpris que l'oiseau en avale, mais c'est normal. Le but de l'os de seiche est d'abord et avant tout d'être avalé pour fournir le calcium nécessaire.

Le gravier

Comme les perruches et perroquets décortiquent leurs grains, ils n'ont pas besoin de gravier pour digérer et son usage peut causer des dommages à la muqueuse intestinale. Certains oiseaux tels les pigeons, colombes et tourterelle ne décortiquent pas leurs grains. Ils ont donc besoin d'un coup de main pour leur digestion. Le gravier était très utilisé par le passé, mais plusieurs oiseaux ont eu des problèmes d'impaction à la suite de l'ingestion de ce produit. L'utilisation de gravier peut même entraîner la mort de l'oiseau. L'idéal pour les colombidés est de leur offrir des écailles d'huîtres. Ces écailles sont aussi efficaces que le gravier pour la digestion et sont sécuritaires.

L'eau fraîche

Elle doit être disponible en tout temps. On doit remplir le bol d'eau régulièrement et le désinfecter comme il se doit au moins une fois par semaine pour éviter la formation d'algues. Ne jamais rajouter les suppléments de vitamines et minéraux dans l'eau, car les suppléments polluent l'eau en favorisant la multiplication bactérienne. De plus, l'eau oxyde les vitamines et annule donc leur effet

Les gâteries

Les gâteries sont biens, car elles changent la routine de l'oiseau. Les gâteries préférées des perroquets sont souvent les graines de tournesol ou de carthame. Les perroquets adorent généralement les arachides, mais il est préférable de ne pas leur en donner, car elles peuvent contenir une moisissure toxique pour eux. Les oiseaux adorent habituellement les branches de millet. Ces branches sont bonnes pour la santé, mais peuvent mener à l'embonpoint, donc à donner avec modération.

Les aliments à ne pas donner

  • avocats
  • noyaux de fruits
  • plants de tomates
  • feuille de rhubarbe
  • chocolat
  • café
  • arachides (peuvent contenir une toxine fongique néfaste pour leur santé)
  • beurre
  • aliments gras
  • sel
  • lait
  • sucre
  • alcool
  • pomme de terre crue
  • plusieurs plantes

Important :Ne donnez pas à votre oiseau de la nourriture qui a déjà été dans votre bouche, car la salive humaine contient des éléments nuisibles à la santé des oiseaux.


SOINS

La contention de base

Le terme contention signifie « tenir un animal pour qu'il ne puisse bouger lors d'une intervention ». Il est très important de bien contentionner un oiseau lorsqu'on veut lui faire des traitements. La contention varie selon la grosseur de l'oiseau. Il faut toujours faire très attention au bec, qui est le premier pouvant nous blesser. L'oiseau n'apprécie pas le fait de se faire tenir et peut mordre, même son maître. Donc, allez-y avec prudence. Les griffes sont aussi à surveiller de très près. L'important dans la contention, c'est de tenir l'oiseau de façon sécuritaire pour nous, mais aussi pour lui. Il ne faut pas serrer trop fort et en tout temps le sternum doit être libre de mouvements pour permettre à l'oiseau de respirer librement

Pour les petits oiseaux, comme les perruches et cockatiels, on peut les coucher sur le dos dans le creux de notre main en tenant la tête comme il se doit. On peut également les enrouler dans une serviette afin de mieux contrôler leurs mouvements. Pour les cockatiels, il est préférable de se faire aider par une autre personne, à moins d'être à l'aise pour bien le tenir et intervenir en même temps. Ne manipulez pas les oiseaux des espèces encore plus petites à moins de nécessité absolue. Ils sont fragiles et peuvent mourir facilement à la suite d'un stress. Si ses griffes sont rendues trop longues et que vous devez les couper, demandez à une personne expérimentée de venir le faire chez vous, elle saura vérifier les réactions de l'oiseau et travailler vite et bien afin d'éviter le plus de stress possible à l'oiseau.

Pour les plus grosses espèces, comme les perroquets, il faut absolument intervenir à deux. Une personne tient l'oiseau et l'autre exécute les manoeuvres. Pour contentionner un perroquet comme il se doit, il nous faut 2 choses: un élément de surprise et une bonne couverture. Fermer les lumières est souvent un élément de surprise suffisant pour pouvoir saisir rapidement l'animal sans qu'il ne vous voie venir. On prend soin de bien tenir la tête. On enroule ensuite le reste du perroquet dans une serviette. Pour toutes ces techniques de contention, je vous conseille de vous les faire expliquer et démontrer comme il faut avant de les pratiquer vous-même pour ne pas blesser votre oiseau ou pour ne pas vous faire blesser accidentellement. Donc, encore une fois, usez de prudence!

Ce qui est très intéressant est d'apprendre à notre oiseau à se laisser manipuler. Ceci n'est pas une tâche facile, mais elle est possible avec beaucoup de renforcements positifs. Certains oiseaux sont conditionnés pour donner la patte en vue de se faire tailler les griffes ou d'ouvrir l'aile pour se faire couper les plumes. Ceci est très pratique, car on évite ainsi un stress énorme à l'oiseau. Si vous réussissez à apprendre ceci à votre oiseau, faites attention de ne pas lui couper la veine, car il est probable que la prochaine fois il n'accepte plus de vous donner la patte.

La coupe des ailes

Pour bien couper une aile, il faut avoir premièrement un bon contentionneur. On doit toujours couper les plumes en regardant la face dorsale de l'aile en couchant l'oiseau sur le ventre (attention de ne pas comprimer le sternum ce qui empêcherait l'oiseau de respirer). Si votre oiseau est dans une couverture, il s'agit tout simplement de retirer une à la fois les ailes de la couverture. Secondement, il faut de bons outils, c'est-à-dire un bon ciseau qui coupe très bien ou un bon gros coupe-griffe à chien bien aiguisé et non pas un vieux ciseau usé qui écrase plutôt que couper.

Il s'agit de couper quelques rémiges primaires et de faire un test de vol. Il est important de ne pas placer votre oiseau trop haut pour ce test, car si vous avez trop coupé de plumes, il tombera comme une roche. Si jamais l'oiseau est encore capable de monter, il suffit de couper quelques autres rémiges primaires. L'idéal est que l'oiseau ne soit plus capable de monter dans les airs, mais capable de se diriger en planant. On peut laisser intact les 2 premières plumes au bord pour l'esthétisme, mais le problème dans le fait de laisser les 2 premières plumes là est que l'oiseau a plus de risque de se les casser, et ce, surtout en en période de mue.

Quel est le risque de couper une plume trop courte? Elle saignera, puisque vous avez coupé dans la portion encore en vie de la plume, la portion non inerte. À ce moment là vous devrez arracher la plume en cause pour en arrêter le sang, car un oiseau ne peut pas se permettre de perdre beaucoup de sang. Si le saignement continue, exercez une pression au point de saignement. Règle général si vous coupez juste en dessous des tectrices, il ne devrait pas y avoir de problème. Faites attention de ne pas couper une plume en pleine croissance.

L'utilité de la taille des plumes est controversée. L'oiseau est un animal proie. Il a donc besoin de pouvoir s'échapper en cas de danger. La taille des plumes lui enlève complètement cette opportunité. Par contre, il y a des dangers associés à un oiseau aux plumes non taillées. Ceci est particulièrement vrai pour les bébés ou les oiseaux qui apprennent à voler. Les oiseaux non expérimentés sont à surveiller lors de leur apprentissage. Ils peuvent se causer de sérieuses blessures. Donc, lors de l'apprentissage de votre oiseau, il est conseillé de le surveiller adéquatement. Certaines personnes conseillent de tailler les ailes de l'oiseau à la fin du sevrage et de les laisser pousser à la prochaine mue. De cette façon l'oiseau s'habitue tout de même à voler, puisqu'il devient généralement capable avec le temps de voler même avec sa coupe. Bien entendu il ne fait pas de très beau vol et ceci dépend aussi de l'importance de la taille d'ailes. À la prochaine mue les plumes de vol repousseront et à ce moment, il sera des plus crucial et bien surveiller l'oiseau, même si celui-ci a au moins eu la chance d'apprendre à connaître votre maison avant de pouvoir y voler librement.

La coupe des griffes

La coupe des griffes est nécessaire pour les oiseaux, puisque dans la majorité des cas, ils ne les usent pas assez d'eux-mêmes. Il existe des perchoirs de ciment qui aide à user leurs griffes ou du papier sablé, mais sachez qu'il est extrêmement important que l'oiseau aille d'autres types de perchoirs, car ceux-ci irritent les pattes à long terme. Donc, pour couper les griffes, on a besoin d'un bon contentionneur et de quelqu'un qui est habitué de couper les griffes, car dans la griffe, il y a une veine qui peut saigner si on la coupe. Je vous conseille de vous armer de Quik stop ou de fécule de maïs qui saura arrêter le sang si jamais vous coupez la veine, car les oiseaux ont un mauvais système de coagulation sanguine. Le Quik stop est vendu en animalerie et est considéré comme toxique pour les oiseaux s'ils en ingurgitent. Il est donc important de bien enlever l'excédent de Quik stop avant de remettre l'oiseau dans sa cage.

Pour tailler les griffes, vous pouvez y aller par petites tranches, mais c'est long et traumatisant pour l'oiseau. Si votre volatile a les griffes blanches, c'est très simple: arrêtez de couper avant le rouge (c'est la veine). Si votre volatile a les griffes noires, c'est plus complexe. Demandez à quelqu'un d'expérimenté de le faire pour vous les premières fois, ainsi vous éviterez une perte de sang considérable. Souvenez-vous que l'oiseau n'a pas un bon système de coagulation sanguine et qu'une pression constante n'est généralement pas suffisante pour arrêter le sang, prévenez le coup avec du Quik stop. Si vous croyez que votre oiseau a perdu beaucoup de sang, consultez vite un vétérinaire.

Les bains et douches

Le bain ou la douche est essentielle à l'oiseau. Il devrait pouvoir se mouiller une fois par jour idéalement. On peut placer un petit bain dans la cage des plus petites espèces, tandis que les plus grosses (perroquet, grande perruche) peuvent être aspergées par un vaporisateur à l'extérieur de sa cage, car on pourrait mouiller les grains qui ensuite moisissent. Les oiseaux adorent généralement cela.

 

 

La coupe ou le limage du bec

Le bec, comme les griffes, possède une veine en plein milieu et, si on la coupe, ça peut saigner abondamment. Donc, il va de soi qu'il est préférable que l'oiseau use son bec lui-même. Les os de seiche usent le bec et fournissent un apport en calcium. Ensuite, l'oiseau peut se limer le bec sur ses perchoirs ou autres objets durs. Un oiseau actif se limera habituellement le bec seul. Si jamais vous trouvez que votre oiseau a le bec trop long, c'est peut-être car il ne fait pas assez d'exercice, qu'il na pas d'os ou de bons barreaux pour le faire, ou tout simplement parce qu'il est malade. Donc, surveillez cela de près. Un oiseau avec le bec trop long ne sera plus capable de manger et dans le cas des perroquets et perruches, le bec peut même transpercer le cou. Le bec pousse tout au long de la vie de l'oiseau. Sa croissance est d'environ 3 cm par an, dépendant de l'espèce. L'idéal est de le limer avec un instrument fait pour ça. En général, vous devriez faire appel à un vétérinaire pour cela, car le sang qui jaillit du bec est assez abondant.

La pose de bague (baguage)

De nos jours, la pose de bague est de plus en plus remplacée par la micro puce. Il y a deux types de bagues : les fermées et les ouvertes. Dans les 2 cas, elles doivent contenir les informations suivantes : le numéro d'identification de l'éleveur, l'année de la bague, le numéro d'identification de l'oiseau, le nom du club qui vous a remit les bagues et parfois le diamètre de la bague (en mm). La bague fermée prouve vraiment que l'oiseau est né en captivité, car on lui passe lorsqu'il est bébé et comme elle est fermée, il n'y a aucun autre moyen de la poser que lorsque l'animal est tout petit. Les coûts sont les mêmes que pour une bague ouverte.

Dans le cas d'une bague ouverte, elle ne prouve pas que l'oiseau soit né en captivité puisqu'on peut la poser sur un oiseau adulte. Bien entendu, elle est très pratique si on désire identifier notre nouvel oiseau qui ne serait pas bagué. Une autre méthode d'identification existe, comme pour les chiens et les chats, il s'agit de la pose d'une micro puce. Elle coûte beaucoup plus cher que les bagues, mais elle ne peut être enlevée de l'oiseau, ce qui constitue un gros avantage en cas de vol. Le seul inconvénient est que pour lire cette micro puce, ça prend un lecteur spécial que seuls les vétérinaires possèdent. Voici une petite liste (bien générale) de grandeur de bague pour certaines espèces d'oiseaux (pour plus de détails, consultez un éleveur).

  • Inséparables : 4,50 mm
  • Perruches ondulées : 4,20 mm
  • La majorité des pinsons : 2,55 mm
  • Canaris de couleur : 2,90 mm
  • Perruches Callopsittes : 5,50 mm
  • Gris du Gabon : 11,00 mm
  • Amazones : 11,00 mm
  • La plupart des cacatoès : 11,00 mm
  • Aras : de 11,00 mm à 16,00 mm
Commentaires (4)

1. LealllombLado (site web) 06/11/2012

hvvex mmrth <a href="http://www.ukipoloshirtsbyralphaluren.eu/">ralph lauren outlet</a> mgrdm emodvs Avoir un oisillon - Animaux Land hjsxqxo <a href="http://www.jpzsoccershoesonlines.info/#7755">マーキュリアル ヴェイパー</a> kmeogko aodsc

2. slibletwits (site web) 21/10/2012

teego <a href=http://frdesacvuittonnmagasinn.info>sac louis vuitton pas cher</a> ymnixh <a href=http://frdeabercromfitchmagasinn.info>abercrombie paris</a> flius http://frdeabercromfitchmagasinn.info lg pmb

3. Soannency (site web) 23/09/2012

nzybkfki polo ralph lauren sale gwufwfjxkd <a href=http://polosralphlaurenuksales.webeden.co.uk/#7053>polo ralph lauren uk</a> rphiikp
szrwdnqx gucci outlet iwdmossonl

4. thydayhok (site web) 03/09/2012

jeKATlvQ longchamp pas cher DuWiEhGbLW .<a href=http://achatlongchampsacensoldes.info>longchamp pas cher</a>. xLouTYx http://achatlongchampsacensoldes.info

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site