Comportement

TOUT D'ABORD, JE TIENS A PRECISER QUE VOUS NE TROUVEREZ PAS LE "LANGUAGE DES OISEAUX" CAR IL M'ETAIT IMPOSSIBLE DE LE FAIRE, UN OISEAU EST UN ETRE LIBRE ET MYSTERIEUX, IL NE DONNERA JAMAIS UNE AIDE POUR LE COMPRENDRE. CEPENDANT, CERTAINS SIGNES SONT FACILEMENT DECRYPTABLE, VPUS LES COMPRENDREZ PAR VOUS MEME.

 

 

L'instinct

L'instinct est un mode de comportement inné, commun à tous les individus d'une même espèce. Avoir des comportements instinctuels est indispensable pour une question de survie. Dès la naissance, les oiseaux savent donc ce qu'ils doivent faire dans des situations précises. Un jeune oiseau doit savoir voler dès qu'il quitte le nid pour échapper à ses prédateurs. Construire un nid est aussi une activité instinctive. Lorsqu'il se reproduit pour la première fois, un oiseau sait déjà comment construire son nid. Il sait choisir les matériaux dont il a besoin et sait les assembler ensemble.

Pour éloigner les prédateurs, certains oiseaux nichant au sol ont recours à une tactique qui s'appelle la parade de distraction. Lorsqu'un homme ou un animal s'approche trop près en direction de leur nid, l'adulte attire l'attention sur lui, en passant ostensiblement devant le prédateur et en simulant une blessure de l'aile. Ce faisant, il essaye d'entraîner l'intrus loin de son nid et lorsqu'il se trouve à bonne distance, l'oiseau s'envole brusquement pour se mettre lui-même en sécurité.

Tous ces comportements obéissent à des instructions préprogrammées qui se déclenchent au moment opportun. Le déclencheur peut être un stimulus visuel, comme la vue d'un prédateur, qui déclenche chez l'oiseau un signal d'alarme et une fuite, même si c'est la première fois dans sa vie qu'il rencontre un rapace. Le comportement des oiseaux est très dépendant du cycle saisonnier, en particulier des modifications de luminosité. Le printemps, avec ses jours qui s'allongent, est le signal pour les oiseaux qu'il est temps de penser à se reproduire. En automne par contre, le raccourcissement des journées est l'indicateur qu'attendent martinets et hirondelles pour commencer leur migration hivernale vers le sud.

 

L'apprentissage

Les oiseaux ne sont pas dépendants uniquement de leur instinct. Le comportement d'un oiseau peut souvent être modifié par l'apprentissage, ce qui lui permet d'être plus efficace pour faire face aux diverses situations de la vie. Un oisillon sait instinctivement comment battre des ailes pour voler, mais il doit apprendre pour manœuvrer habilement et pour atterrir en douceur. La nidification est instinctive, mais les oiseaux plus expérimentés construisent de meilleurs nids et en moins de temps. L'apprentissage est donc la capacité de modifier un comportement à la lumière de l'expérience.

Ces modifications comportementales peuvent se produire à la suite d'un tâtonnement. Dans les poulaillers, les poussins picorent instinctivement les petits cailloux au sol, puis l'expérience aidant, ils se mettent à picorer seulement des graines comestibles plutôt que des minéraux. L'instinct et l'apprentissage sont donc complémentaires. L'instinct est vital quand on manque d'expérience, puis l'apprentissage affine le comportement des oiseaux et le rend plus efficace.

Les oiseaux sont capables d'apprendre par imitation du comportement des congénères. Ils peuvent acquérir de nouvelles habitudes, notamment comment trouver un nouveau type de nourriture. En regardant faire les autres, les mésanges ont appris à percer des trous dans le couvercle des bouteilles de lait, et l'habitude s'est propagée rapidement par imitation. C'est également le cas des moineaux domestiques qui ont appris à se servir sur les mangeoires suspendues.


Les oiseaux peuvent aussi apprendre par déduction. Par exemple, un épouvantail deviendra inefficace dès l'instant que les oiseaux comprennent qu'il est sans danger pour eux.

 

Les capacités d'adaptation

Les oiseaux peuvent aussi s'adapter aux modifications de leur environnement et ils savent en tirer profil avantageusement. Ainsi, nombre d'espèces comme les moineaux ou les hirondelles ont changé de milieu de vie avec le développement de la civilisation. Il y a quelques millénaires, l'hirondelle de cheminée nichait en pleine nature dans un arbre creux ou une falaise. Depuis l'antiquité le développement des villes et des villages lui a offert de nouveaux sites de nidification et a favorisé son expansion. Quant au moineau domestique, parti de ses territoires originels asiatiques, il a suivi le développement de la civilisation humaine pour remonter de plus en plus au Nord en direction de l'Europe, au fur et à mesure de l'expansion de l'agriculture céréalière.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site