Language des chevaux

Le langage du corps

cheval remuant la tête

 

Le langage des oreilles

Une en avant,
l'autre en arrière

Ici le message est très net, il veut dire : Je ne comprends pas. Le cheval est perplexe face à deux ordres contradictoires donnés par le cavalier, par exemple un ordre d'accélerer donné par les jambes et un ordre demandant l'arrêt donné par les rênes. Le cheval ignore lequel des deux ordres il doit exécuter, et il manifeste son interrogation par ses oreilles indiquant deux directions opposées.

Pointées en arrière

Souvent synonyme de morsure imminente, le cheval est menaçant, il se prépare à lutter, voire à ruer s'il ne peut mordre son congénère ou la personne en face de lui.

Pointées verticalement ou en avant

Attention extrême, étonnement et méfiance potentielle, le cheval est sur le qui-vive. Il attend la suite des événements pour savoir comment agir.

 

Le langage des yeux

Yeux exorbités

Le cheval a très peur, il est urgent de le rassurer.
Un cheval terrorisé est capable des réactions les plus imprévisibles.

Yeux mi-clos

Le cheval somnole, ou alors il digère, il est fatigué ou il est en mauvaise santé.

Yeux protubérants

Le cheval regarde au loin, fixement, et toute son attention est portée vers ce qu'il essaye de voir. Parfois cela peut aussi tout simplement correspondre, si cette particularité est permanente, à une myopie du cheval.

 

Le langage de la bouche et des naseaux

Mordillement

Ce qui peut inquiéter à première vue est en fait un signe d'affection, à l'origine destiné à un autre cheval, mais avec la domestication, le cheval peut également destiner au cavalier ce message de symptahie.

Morsure

Quand le simple mordillement devient une morsure, il s'agit d'un véritable mouvement d'agressivité, provoqué par la jalousie ou la volonté de dominer, de faire mal.

Grincements

Signe d'agacement si le cheval est approché de trop près, il est parfois révélateur d'un tic nerveux pour un cheval à l'écurie.

Naseaux vibrants

Le cheval emet un son proche d'un ronflement. Il peut s'agir d'un grande excitation ou d'une grande peur.

Ebrouement

L'air expulsé des naseaux n'est pas un éternuement, il est la traduction d'un bien-être marqué, voire de grande joie, de satisfaction.

Naseaux grands ouverts

Le cheval est perplexe et il dilate ses naseaux pour mieux capturer l'odeur qui le surprend ou l'inquiète.

 

Le langage des membres et l'attitude du corps

Piétinement

Le cheval s'impatiente, il trouve le temps trop long et s'énerve. Si de surcroît il gratte le sol avec ses sabots, alors c'est qu'il réclame : d'être libéré de son licol, par exemple, ou alors il voudrait manger.

Membre postérieur soulevé

Là le cheval se repose, il relâche un membre à la fois. Par contre, si le cheval ne repose pas franchement le pied au bout d'un moment, c'est peut-être qu'il s'est fait mal ou qu'un caillou est coincé sous son sabot, par exemple.

Membre antérieur frappant le sol

La signification est ici très nette, le cheval est en colère. Souvent un hennissement caractéristique accompagne ce mouvement d'humeur.

Port de queue

La façon dont le cheval porte sa queue est toujours une indication sur son moral et sa vitalité. Portée haut quand il galope avec entrain, rentrée dans les postérieurs lorsqu'il se crispe ou qu'il est blasé.


Le langage des sons

cheval parlant

Les hennissements

Si les hennissements sont graves, répétés et peu intenses, alors il s'agit d'une alerte.
Quand le hennissement est aigu et claironnant, il manifeste la joie.
Un hennissement long, puissant : le cheval appelle parce qu'il s'ennuie ou qu'il découvre un nouveau lieu.
Des hennissements de moyenne intensité, courts et répétés saluent avec joie l'arrivée de la nourriture.
cheval tirant la langue

Les plaintes et gémissements

Un souffle répétitif, entrecoupé de hennissements suraigus, correspond à l'appel de l'étalon pour une jument. Un cheval qui souffre pourra emettre des plaintes de douleur.

Les cris

Quand le cri est unique, bref et assez aigu, il prévient qu'il vient d'être mordu ou que lui-même s'apprête à mordre. Une note grave et de forte intensité montre la colère.


Le langage du corps humain

Pour être à portée physique du cheval il faut rentrer dans un espace relativement restreint, d'environ 15 mètres sur 15.
Attention, il faut toujours être attentif aux signes extérieurs de communication du cheval, pour vérifier qu'il n'est pas en colère, inquiet, etc, toute attitude pouvant être dangereuse pour l'humain.

 

cheval et homme courant après lui

L'attitude physique générale

A priori un cheval ne réalise pas qu'un humain est plus fragile que lui, alors il peut témoigner de l'attachement en donnant un grand coup de tête, bousculer en pensant effleurer, etc.
Il faut donc réagir physiquement, avec la voix aussi mais en agissant directement sur lui, par exemple en le poussant aussi. Il faut donc identifier le type de contact, agressif, amical ou ludique, et lui faire respecter un code de conduite avec le cavalier.
cheval et femme caressant le cheval

Le langage des mains

Un cheval est très sensible aux tapes d'affection, à la main qui rassure et calme.
Il regarde aussi le cavalier et si celui-ci joint le geste à la parole, par exemple en utilisant la main pour dire d'arrêter, alors la réaction sera plus efficace.
Attention, tout geste brusque de la main rend inquiet le cheval, qui s'attend à une agression et s'apprête à réagir vivement.
cheval mangeant dans la main d'une femme tenant une cravache

Les accessoires

Le cheval craint tout ce qui ressemble à un bâton : la verticalité n'est pas rassurante pour lui.
Cravache et chambrière sont des accessoires qui aident le cavalier, mais dont il ne faut pas abuser.
Bien souvent, le simple fait de lui montrer l'accessoire est suffisant pour qu'il comprenne sa bêtise et qu'il ne recommence pas.


La voix humaine et les mots

Il est plus que souhaitable de parler au cheval, de lui commenter les actions et les exercices, car cela lui permet de se familiariser avec les sonorités, et même de comprendre et retenir les termes entendus fréquemment.
Il arrive souvent qu'un cheval retienne des mots qu'il a entendus même si on ne lui a pas volontairement enseigné.
Il reconnait son nom dès qu'on le prononce, quelle que soit l'intonation utilisée et quelle que soit la personne qui le prononce !
jeune femme parlant à son cheval

Le choix des mots

Le cheval comprend des mots simples, courts, voire des petites phrases. Un flot de paroles ne lui permettra pas d'identifier clairement ce que l'on souhaite lui communiquer. Il est également indispensable de ne pas surcharger sa mémoire et de lui apprendre les mots petit à petit, en lui apprenant un nouveau mot à la fois.
Il est nécessaire de vérifier qu'il a bien assimilé le nouveau mot avant de lui en enseigner un autre.

Les intonations

Pour un meilleur apprentissage, il est conseillé de donner une tonalité différente si l'on utilise un mot pour donner un ordre, féliciter ou gronder le cheval. Ainsi il comprendra immédiatement si son cavalier est content de lui, s'il veut l'encourager ou le réprimander. Cela renforcera l'efficacité du message (en mots) qui lui est destiné.

 

Commentaires (14)

1. bugardes 07/01/2017

Bonjour, vos explications sont très claires et très inintéressantes

Nous ne venons d'adopter un jeune étalon, sauvé des abattoirs, il a une manie de vouloir nous mordre, nous lui disons sur un ton ferme "non !" nous avons bien compris qu'il nous teste. Mais nous aimerions que cette manie lui passe. Hors mis ce défaut, il est adorable !
Auriez-vous une solution à ce petit soucis.

2. GAGNEPAIN 24/08/2012

BONJOUR CET ETE J4AI AFFRONTER MA PEUR DU CHEVAL J4AI REUSSI A PASSER L'anclos pour approcher le cheval que garde mon beau pere je l'ai approcher en l'appellant par son prenon qui est jonhy et le mien vivi a repetition sur deux jours des qu'il me voyait il venait j'ai reussi a le faire courir des que je l'appeller il venait je suis contente

3. Charlie 13/01/2012

Pour ce qui est du cheval qui laisse pendre la lèvre, un cheval dont je m'occupais souvent me le faisais régulièrement et on m'a dit que c'était à cause du mors.

Le site est très clair, ça ma beaucoup aidé pour identifier les signaux de ma pouliche.

4. alexandrine 02/12/2011

merci cela va m'aider pour mon jeune poulain que j'ai récupérer, et qui ce faisait tappé dessus

5. manon 27/08/2011

ca c'est sur mais il y a un truc quil disent pas c'est pourquoi un cheval leve sa levre enterieur on me dit que c'est parce que il sans quelque chose mais mon cheval me le fait tout le temp

6. manon (site web) 03/07/2011

Merci pour tous ces renseignement ça va m'aider pour mes premier cours d équitation et mon entrer dans le lycée pour chevaux car je ne connaissais pas tout

7. Katoue 30/06/2011

Merci très intéressant ca va certainement m'être utile avec mon nouveau cheval, mon premier...

8. Aby (site web) 02/04/2011

Trop TipTop Votre site

9. ledon 15/01/2011

merci cela va maider pour mon nouveau cheval maltraité

10. Ledon 15/01/2011

Merci trés bien expliqué je m'inquiété pour mon cheval car lautre le mordillé et moi je criéé

11. justine 01/12/2010

merci cela va m'aidé pour ma jument que j'ai sauvé d'un propriétaire qui la tapé!!!

12. Emma 18/09/2010

merci beaucoup !

13. malak (site web) 12/04/2010

merci cela va maider pour mon nouveau cheval

14. Caroline (site web) 28/03/2010

super !! cela va m'aidé pour mon poulain !!
MERCI

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×