Avoir un chiot

COMPRENDRE SON CHIEN ET EVITER LES ENNUIS
(extrait d'un texte du Professeur G. Queinnec,
prof. de comportement animal à l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse)

 

Comprendre son chien, c'est connaître son langage et comment il perçoit le nôtre. C'est aussi connaître son développement, sa formation. L'information et la connaissance du chien éviteront bien des accidents.

La formation du caractère se fait entre 1 et 3 mois et toute erreur à ce moment sera presque définitive. Il suffit que le chiot ait un contact régulier avec d'autres chiens pour s'y adapter, avec hommes, femmes, enfants pour les admettre. A défaut, nous aurons un marginal potentiellement dangereux.

Les règles éducatives sont simples:

1 le chiot n'est pas un enfant, il ne comprend pas le langage verbal, seulement le ton, les gestes, les postures, les mimiques

2 Il n'y a pas de concept mémorisé. Donc il ne peut pas rattacher son action à l'interprétation du maître s'il y a un décalage, même léger, dans le temps

3 par contre, il mémorise très bien l'immédiat, mais il faut répéter souvent certaines choses, d'autres étant acquises très vite

4 un chien a besoin d'autorité et de routine pour se sentir à l'aise. La liberté et le changement sont des notions humaines qui le déstabilisent

5 sa joie, son besoin profond, c'est l'attention du maître.

 

Comment faire:

Les premières impressions vont durer. Son arrivée au foyer n'est pas une fête mais une tâche. Ni amis, ni voisins, seulement la famille. Dès qu'il est habitué, le promener partout où il a accès. S'il cherche à se poser, l'emmener à l'endroit de déjections, attendre, le féliciter dès que c'est fait.

Pour lui, gronder c'est s'occuper de lui, ce qu'il souhaite. Donc sévir, punir, c'est le dresser à recommencer. Punir: c'est le bouder, l'éloigner, l'ignorer.

Très vite l'habituer à la laisse et à NON, Retour (ou viens) Assis, Reste (ou pas bouger)

Cela suffira à le faire accepter en société, mais aussi à lui éviter d'être écrasé, à l'empêcher de voler...

Le chien ne perçoit pas ces ordres comme une contrainte mais comme un plaisir de communier avec et pour son maître, de savoir qu'il y a bien une place pour lui dans le foyer.

 

LA RECOMPENSE                          -Immédiate car sinon il l'attribuera à autre chose.

1 S'occuper de lui. C'est le principal (même le gronder, le frapper, sont une récompense).

2 Parler. Les mots n'ont pas de sens, la voix si. Une voix aiguë l'inquiète, le trouble. Une voix calme, ferme, neutre l'apaise.

3 Caresse. Sur la tête et le cou, elle témoigne votre autorité. Trop ou trop peu appuyée, sans joie manifeste, peut inquiéter. Sous le cou, la supercaresse, à réserver aux cas qui le mérient. Tapoter les flancs, le dos, c'est la caresse normale de satisfaction.

4 Récompense. Un carré de fromage, c'est le mieux. Accentue les autres mais risque de dévier les relations (convient pour corriger une erreur).

5 La fête. C'est le maximum. La joie du chien, c'est la joie du maître; exprimée par des bruits (rires) par des gestes (lever les bras) par des postures et des mimiques (sauter de joie!) Vous devez aller jusqu'au ridicule pour vous, c'est normal pour lui. Cela est très motivant.

 

LA PUNITION

1 Voix. Parler sec, net, avec autorité et sans longs discours (sinon cela devient une récompense).

2 Secouer. Le secouer par la peau du cou est une punition grave, sévère.

3 Bouder. La vraie punition c'est l'ignorer ostensiblement. Mais ne pas céder et dire c'est fini, avec des caresses !

4 Gronder. Menacer de la tête en vous penchant vers lui, en le fusillant du regard.

 

ARRETER Dès qu'il a compris, arrêter aussitôt, car sinon vous le dresserez à désobéir.

 

VOS ERREURS

1 Le punir quand il revient après avoir refusé d'obéir. Vous le dressez à recommencer.

2 Le frapper s'il s'est oublié pendant votre absence.

3 Gronder ou punir pour n'importe quelle bêtise faite en votre absence. Il ne peut pas faire le rapprochement.

4 Gronder trop tard ou pire, le gronder gentiment.

5 Le laisser libre de faire ce qu'il veut, ne pas le commander, le choyer sans motif. Il vous prendra pour un incapable.

 

VOS LANGAGES

1 La position de votre corps, de vos mains, de vos yeux, votre voix, vos gestes, c'est cela qu'il voit, y compris ce que vous croyez cacher. On ne ment pas à un chien.

2 Lui réagit avec la queue, les oreilles, le poil, les rictus, les positions du corps. C'est cela que vous devez connaître.

 

LES CRISES Vous avez des problèmes, il a les siens, pensez-y.

1 Trop jeune, il ne sait pas ce qu'il a le droit de faire et ce qui est interdit. Apprenez-lui avant de protester. Il ne souhaite qu'obéir.

2 Un mâle peut être énervé par des femelles en chaleur.

3 Tout changement l'inquiète.

4 S'il fugue, s'il s'en va, c'est qu'il n'est pas en sécurité chez vous

Commentaires (1)

1. loisonnette (site web) 27/08/2012

salut tout le monde dans 53 jour je vais avoir un chiot de 8 semaine

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×